Antibes

Franck Dangereux : Chef Cannois qui s'exporte…

Qu’est-ce que pour vous la cuisine azuréenne ?

Elle est la plus généreuse qu’il soit, elle est gorgée de soleil et si l’on pouvait l’entendre, elle aurait l’accent ! Elle peut être aussi simple qu’une tomate mûre encore chaude de soleil, servie avec du sel et un bon filet d’huile d’olive… mais aussi c’est celle des civets, ratatouilles, abats, estouffades, petits farcis… C’est aussi la cuisine qui a autant de recettes de bouillabaisse que de villages sur le littoral…

Aujourd’hui, à l’autre bout du monde, qu’avez-vous conservé de cette touche azuréenne?

Il n’y a pas vraiment de similitudes entre la cuisine azuréenne et la cuisine sud-africaine. Mais de nombreux produits sont quasi identiques aux produits de Méditerranée : les fruits et légumes, les herbes et salades, les volailles et lapins, les poisson et fruits de mer… Nous avons aussi les mêmes viandes et quelques gibiers. Dans mes cuisines, j’ai gardé énormément de bases ainsi que d’inspirations provençales. Même si beaucoup d’ingrédients locaux se sont infiltrés dans ma cuisine, son âme reste cannoise…

Qu’est-ce que vos clients sud-africains et internationaux vous en disent ?

Mes clients aiment le fait que la cuisine soit délicieuse… Qu’elle soit jolie, inventive, inspirée de Provence, et parfois aussi d’Extrême-Orient. Le plus important est que l’harmonie entre les texture et les saveurs donne un résultat exquis.

 

www.thefoodbarn.co.za

 

About the author

Related Posts

Leave a Reply

Leave a Reply