Culture, Uncategorized

La Côte d’Azur, un décor de cinéma : Depuis l’après-guerre, la Côte d’Azur est une terre de prédilection pour les tournages

Depuis l’après-guerre, la Côte d’Azur est une terre de prédilection pour les tournages de films français comme étrangers : décors naturels diversifiés, climat et lumières extraordinaires, soutien à la production…

« Fanfan la Tulipe «  (1952), « Napoléon » (1955), « Le Corniaud » (1965), « La Piscine » (1969) « Golden Eye » (1995),  « Jamais, plus jamais », « Brice de Nice », « Le Grand bleu », « De rouille et d’os », « Les neiges du Kilimanjaro »… Blockbusters ou films d’auteurs, la Côte d’Azur attire sans conteste le cinéma international depuis les années 50.

photo-la-piscine-12213

La Riviera accueille le cinéma

En 2014, près de 2000 heures de tournage ont été réalisées sur le seul département des Alpes-Maritimes : 12 longs-métrages, 20 séries TV et téléfilms, 17 documentaires, 19 courts-métrages… Sans oublier les 60 films publicitaires, 19 films institutionnels, 23 clips… En 2015, le nombre de jours de tournage a progressé de plus de 15% et celui des retombées économiques pour le territoire de près de 64%. Une attractivité qui est renforcée grâce au fonds de soutien à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle de la région PACA. Le secteur du cinéma est aussi une aubaine pour la Côte d’Azur. Hormis la notoriété à l’international, il permet de développer l’économie du territoire. Un seul exemple : les tournages représentent à eux seuls près de 33 000 nuitées hôtelières. Avec 85 millions d’euros en retombées économiques indirectes…

 

Des conditions de rêve

La Côte d’Azur est une région sans équivalent pour les professionnels du cinéma grâce à ses multiples décors naturels : mer, haute montagne, moyenne montagne et plateaux, villages typiques, grosses villes et zones industrielles, villes moyennes rurbaines, parcs naturels, calanques… Sans oublier les centenaires Studios Riviera (anciennement studios de la Victorine) à Nice, avec 10 plateaux, qui continuent d’abriter de nombreux décors… C’est aussi son climat exceptionnellement ensoleillé d’environ 2800 heures par an, l’équivalent du sud de l’Espagne ou du Maroc, qui attire les réalisateurs et facilite la production. La lumière, d’une qualité très particulière, fait également le bonheur des directeurs photos…

About the author

Related Posts

Leave a Reply

Leave a Reply