Beauté et bien être, Grasse, Uncategorized

La côte d'azur, parfums du monde…

Jicky (1889), N°5 (1921), Shalimar (1925), Arpège (1927), Femme (1945), L’Air du temps (1948)… Des noms qui ont traversé les époques et font partie de l’histoire de la beauté féminine. Intemporels, ces parfums devenus mythiques sont nés sur la Côte d’Azur, à Grasse, plus exactement.

Depuis le XIe siècle, les Azuréens ont su exploiter une terre propice à la culture des plantes très odorantes. Plantes locales, oranger, lavande, cassier, myrte, ou importées, rose, jasmin d’Inde et tubéreuse d’Italie, les champs du pays de Grasse ont longtemps ressemblé à de grands jardins fleuris. Si ceux-ci sont aujourd’hui moins nombreux, l’industrie de la parfumerie, filière arômes et parfums, est toujours très importante : 10 % du chiffre d’affaires mondial et 50 % du chiffre d’affaires national sont réalisés à Grasse.

Des mythes en flacon
Créée en 1714, l’Eau de Cologne, signée Jean-Marie Farina, est le tout premier parfum connu. Le plus célèbre fut imaginé par celle qui ne se contenta pas de révolutionner la mode mais aussi la parfumerie : Coco Chanel. Le N°5 est en effet le premier jus composé à partir d’aldéhydes, des molécules synthétiques, lui conférant son odeur à la fois métallique et chaude. Mythique, ce parfum le fut encore plus lorsque Marilyn Monroe, affirma qu’elle ne portait que lui, la nuit. Aujourd’hui encore, les plus grandes marques choisissent comme égérie des étoiles du 7ème Art.
Fragrances et écran noir restent ainsi indissociables dans notre imaginaire.

About the author

Related Posts

Leave a Reply

Leave a Reply