Grasse, Uncategorized

Jérome Viaud, Maire de Grasse : "La Côte d’Azur est une destination golfique historique…"

Dans le cadre de son dossier « Spécial Golf », HORIZONS COTE D’AZUR a souhaité faire un focus sur le Pays de Grasse dont la politique ambitieuse en matière de tourisme golfique attire de plus en plus de visiteurs. Entretien Jérôme VIAUD, Maire de Grasse et Président de la Communauté d’agglomération du Pays de Grasse

Avec Saint-Donat, Le Claux Amic, La Grande Bastide et Opio, le Pays de Grasse Grasse compte pas moins de quatre golfs. Cela en fait-il une destination historiquement golfique ?

La Côte d’Azur est une destination golfique historique depuis l’arrivée de la clientèle anglaise au XIXe siècle. Si je ne m’abuse, le plus ancien club de golf  (le Old Course) date des années 1820 et le golf de Cannes Mougins a été inauguré en 1923. Au regard de ces institutions mythiques, les golfs du Pays de Grasse au sens large sont évidemment très récents. En dehors du golf de Valbonne né à la fin des années 60, tous les autres ont été conçus dans les années 1990. Pour autant, si l’on évoque le Golf Pass du Pays de Grasse, on peut parler d’une dimension historique. C’est le 1er du nom à l’échelle du territoire et il connait un véritable succès d’estime depuis plus de 10 ans. La presse spécialisée qui identifie la Côte d’Azur comme l’un des territoires golfiques nationaux les plus animés en France après la région parisienne et Biarritz, aime mettre l’accent sur le dynamisme de Grasse et sur l’influence de notre Office du Tourisme très impliqué depuis longtemps dans une dynamique de réseau avec les quatre golfs que sont Saint-Donat, Le Claux Amic, La Grande Bastide et Opio. Un vrai travail de structuration institutionnelle a été fait entre ces quatre golfs ouverts toute l’année du 1er janvier au 31 décembre – tous les quatre capables d’accueillir des clients extérieurs et d’offrir des tarifs standardisés.  C’est un « plus » pour le territoire et un véritable atout pour la destination.

Jérôme VIAUD, nous vous savons sensible au développement du Pays de Grasse. Pour vous, pourquoi le golf est-il essentiel à l’économie locale ?

Tout ce qui touche au tourisme a prise avec l’économie et la clientèle CSP, CSP+ des golfeurs intéresse légitimement une ville comme Grasse. Le golfeur est par nature un bon vivant, habitué aux bonnes tables, friand de belles choses et disposant de temps pour consommer et profiter d’une offre commerciale de qualité. Le Pays de Grasse est fait pour lui !

En quoi, en dehors des infrastructures, le Pays de Grasse est-il une destination exceptionnelle pour la clientèle golfique ?

Grasse, entre ville et campagne, a naturellement tout pour lui plaire : un paysage déconcertant de beauté, un centre historique d’une richesse patrimoniale rare, quelques tables réputées, une réputation internationale de luxe et d’authenticité, des musées d’exception, un arrière-pays aux atouts remarquables. Et bien sûr l’univers du parfum, dont l’essence même touche à la beauté autant qu’à la culture.

Le golf est un art de vivre. Parlez-nous de l’art de vivre à Grasse…

Ce qui caractérise l’art de vivre à Grasse, c’est le sentiment de bénéficier au quotidien d’une exception née de la rencontre délicate entre la tradition et la modernité. Nous avons la chance d’être sur un territoire préservé, dont l’authenticité parle au cœur. Des grandes maisons comme Chanel, Dior ou Louis Vuitton ne s’y sont pas trompés et revendiquent aujourd’hui un savoir-faire, une rareté, un talent, fruits d’une alchimie incroyable faite de nature et d’histoire. Pour celui qui sait voir, le Pays de Grasse est un lieu unique pour éveiller les sens. Le slogan choisi pour la ville le dit bien : Grasse est un voyage qui a le goût de l’essentiel.

Les golfeurs aiment découvrir plusieurs parcours pendant leur séjour.

Jérôme VIAUD, que mettez-vous en place dans le Pays de Grasse pour faciliter la venue des golfeurs du monde entier ?

Prenons exemple sur le Portugal réputé mondialement comme un pays golfique : il nous faut toucher la clientèle d’affaires. Je crois à la synergie des structures, des communes, de la fédération et des offices de tourisme pour des actions fortes de communication. Les golfeurs aiment découvrir plusieurs parcours pendant leur séjour. La Côte d’Azur, nous l’avons dit, est un terrain de jeu extraordinaire et le Pays de Grasse en particulier. Les packages à prix attractifs ont toutes les raisons de séduire. Le Golf Pass Pays de Grasse est à 240 euros pour 4 golfs, c’est juste fabuleux. Pour aller plus loin et pour répondre à une demande clairement exprimée par la clientèle golfique, nous avons mis en place le Golf Pass deux jours valable sur une période précise du 15 novembre au 15 mars de chaque année : c’est un concept idéal pour les courts séjours. Parallèlement, nous travaillons activement pour densifier l’offre hôtelière. Le Claux Amic ouvre une résidence 4 étoiles en 2017. D’autres projets sont à la signature pour au moins deux hôtels 4 étoiles sur Grasse d’ici 2018. De quoi attirer et retenir sur le territoire des golfeurs internationaux séduits par le charme des restanques et des oliviers. Pour le golf comme pour bien d’autres domaines, le Pays de Grasse est une terre d’avenir.

About the author

Related Posts