Le Golf, Uncategorized

Du tennis au golf…il n'y a qu'un pas

De plus en plus d’anciennes stars du tennis changent de sports pour devenir de très bons golfeurs

 

De plus en plus d’anciennes stars du tennis changent de sports pour devenir de très bons golfeurs.A la fin de sa carrière tennistique, Ivan Lendl, numéro 1 mondial, s’est adonné pleinement à sa passion : le golf. Quelques mois plus tard, son niveau était tel qu’il pouvait prendre part à des tournois professionnels. Le cas de Lendl est loin d’être unique : les tennismen, pros ou amateurs, sont en effet légions à manipuler les clubs avec talent. Rien qu’en Belgique, on dénombre de nombreux « single » (handicap en dessous de 10). Le meilleur des anciens est Christophe Rochus (1.1) ; son frère Olivier le suivant de très près. Mais les Monami et autres Malisse sont, eux aussi, particulièrement doués.

« Le tennis et le golf présentent des similitudes »

« Je pense, explique Dominique Monami, ex-Top 10 mondiale et single en golf, que le tennis et le golf présentent quelques similitudes. Ainsi, le swing ressemble un peu au coup droit. De même, nous avons l’habitude, comme les hockeyeurs, d’avoir un « outil » dans notre main. Qui plus est, en tennis comme en golf ou en hockey, il faut rester en contact visuel avec la balle. »Il faut aussi ajouter que les tennismen et tenniswomen, du moins quand ils ont joué les grands tournois, disputent régulièrement ces compétitions dans des sites qui proposent, outre le stade de tennis, quelques parcours très tentants. De plus, pendant un tournoi, il y a souvent quelques heures creuses à tuer, ce qui explique qu’il y a tant de tennismen qui deviennent de très bons golfeurs…

 

Source: mobile.lesoir.be

About the author

Related Posts