Home & décoration, mougins, Uncategorized

Rencontres avec deux éclairagistes de la côte d'azur, architectes de la lumière –

A coup de jeux d’ombres, ils réinventent un jardin en lui offrant une perspective inédite. Entre mise en scène et amour du végétal, rencontre avec deux éclairagistes. Penser le jardin comme une scène de théâtre dont les acteurs seraient les propriétaires des lieux ou de simples visiteurs. Donner à ce lieu une vie nocturne, une dimension noctambule comme le sont les oiseaux de nuit. De ce spectacle inédit, Damien Durand et Joël Demazure tirent les ficelles.

 

Jardins sous la lune
Pour mettre en valeur un jardin de nuit, il faut le connaître le jour. « La maison, le jardin, les propriétaires forment un tout dont nous allons nous inspirer pour bâtir des scènes adaptées à chaque lieu de vie », explique Damien. Chaque proposition est donc unique mais toujours liée à la lune, au soleil, au vent, à la pluie. Des faisceaux blancs et froids restituent ainsi les ombres portées lunaires tandis qu’un mélange de lumières colorées donne l’illusion du soleil couchant.
Dans leur vision de l’éclairage, les luminaires sont cachés, leur rôle étant utilitaire. Comme au théâtre où le spectateur ne voit pas les câbles. L’esthétique de l’objet ne vient pas parasiter le regard car, souligne Joël, « l’important, c’est l’ampoule ».

Mise en vie
A chaque jardin correspond son ou ses scénarios lumineux, jusqu’à quatre par foyer, que l’on utilise au gré de ses envies à l’aide d’un boitier ou de son smartphone. Pour ces deux complices, tout est éclairable, même une pelouse nue, « nous partons d’une toile noire » : boulodrome en Corse, parc au Cap-Ferrat, golfs à Mougins. L’essentiel est d’aimer son jardin.

 

Artlight

About the author

Related Posts