Monthly Archives: septembre 2016

Rencontre avec Serge Naudin, PDG de BMW France   Pouvez-vous nous expliquer la politique de Bmw face au sport ? Le sport est dans les gènes de BMW depuis que l’entreprise existe. Il constitue depuis toujours le moteur de son développement, depuis son origine avec l’avion, la moto, l’automobile. Pour BMW, le sport est perçu comme une manière de repousser les limites des hommes et des machines.Cette quête de la performance constitue un vecteur d’innovation et de perfectionnement pour les équipes, en recherche constante de dépassement de soi et permet à l’entreprise de mettre en valeur son leadership et son savoir-faire.D’année en année, BMW France est devenu un acteur engagé et incontournable du sport. BMW Group France s’est associé à différents organismes ou événements dont l’objectif est de supporter le sport de haut niveau et favoriser la détection des talents de demain, comme en témoigne le partenariat initié avec Les Etoiles du Sport. Qu’il s’agisse de golf, d’olympisme ou encore de rugby, BMW est fier de mettre son savoir-faire au service de ces univers. Fort de cette volonté et pour fédérer les actions, le programme BMW Sport Experience (www.bmwsportexperience.fr) a vu le jour en octobre 2013. Ainsi, l’engagement de BMW Group France dans le sport trouve toute l’amplification nécessaire pour partager avec le plus grand nombre les valeurs de BMW communes aux disciplines représentées. Athlètes de haut niveau qui composent le Team BMW, fans non pratiquant ou futurs grands champions, tous se rejoignent au sein de ce programme innovant pour partager et transmettre. Vous êtes engagé dans le golf depuis 1988 tant au niveau national que international, notamment avec la BMW golf cup France qui rassemble près de 10 000 participants, es-ce pour vous un moyen de communication incontournable ? 27 ans de présence, plus de 10000 participants permettant à nos concessionnaires de tisser des liens solides avec leurs clients autour de la pratique de ce sport. Ce sont des éléments qui confortent la puissance et la pertinence de ce moyen de communication. BMW est partenaire du Comité National Olympique et Sportif Français et donc de l’Equipe de France Olympique depuis 2010. Le golf fera son entrée en tant que discipline olympique aux Jeux de Rio 2016. Il y a donc là un axe de travail intéressant visant à renforcer la cohérence de l’engagement de BMW dans le sport français. C’est aussi une belle façon d’encourager la discipline à travers un événement de portée planétaire. Les valeurs du golf reflètent de celles de la maison BMW ? Fair-play, intégrité, esprit sportif, honnêteté et humilité sont quelques unes des valeurs que nous retrouvons et partageons avec ce sport. La réponse est clairement oui ! Alexander Levy a rejoint le groupe d’athlètes de la marque, il représente selon vous la nouvelle image du golf en France ? Le choix des athlètes du Team BMW se fait notamment sur le devenir sportif de l’athlète, sur ses performances mais aussi et surtout sur les qualités humaines qu’il est capable de déployer hors du terrain. Nos athlètes, comme l’ensemble de nos ambassadeurs de marque, sont sollicités pour des moments de rencontre et de partage avec nos clients et amis de la marque, nos concessionnaires et nos partenaires. Interagir avec la marque, prendre soin des éléments humains qui la composent et avoir des performances sportives de tout premier plan pour porter les couleurs de BMW sont les challenges que nos athlètes acceptent de relever avec la plus grande motivation. Alexander incarne cet état d’esprit.Loin de nous l’idée d’imposer une image que nous aurions choisie pour le golf en France. Notre message est le suivant : Alexander incarne les valeurs de BMW que nous savons communes avec celles du golf. Ce sont ces mêmes valeurs qui définissent notre implication dans le golf en France depuis prés de 3 décennies.C’est aussi simple que cela. Avez-vous des pronostics pour la Ryder 2018 ?C’est là toute la particularité attractive du golf. Les jeux ne sont jamais réellement faits. Des talents éclosent toutes les saisons avec une régularité de jeu diverse, déjouant la plupart des pronostics que l’on voudrait faire à plus de 12 mois. La jeune garde comme la plus aguerrie se disputent les trophées de tournois en tournois. BMW est partenaire de la Ryder Cup 2018 que nous accueillerons en France. Notre cœur et nos espoirs vont naturellement vers l’équipe européenne. Et le talent des nombreux joueurs actuels et futurs qui porteront les couleurs du vieux continent achève de nous convaincre. Enfin, un peu de chauvinisme bien placé s’avère être un excellent carburant de la performance. Est-ce que l’édition 2016 aux USA viendra ébranler notre confiance ? Vous même jouez vous au golf ? J’aimerai beaucoup pratiquer moi-même ce sport qui me fascine depuis toujours mais je dois avouer que ma carrière et ma famille ne m’ont pas permis jusqu’ici de passer à l’œuvre. Quels sont les projets de BMW avec le golf ? Poursuivre notre collaboration avec la Fédération Française de Golf pour développer des ateliers autour du partage d’expérience au sein du programme BMW Sport Experience, ou soutenir et faire connaitre la pratique du golf sur neige au travers de la BMW Winter Golf (www.bmwwintergolf.com). Notre engagement avec l’Alstom Open de France se poursuivra toujours avec enthousiasme.Enfin la Ryder Cup 2018 est d’ores et déjà à l’esprit de tous. D’autant que BMW est partenaire officiel. Golfs Découvrez nos golfs partenaires Composez votre Pass Golf Partenaires et avantages After Golf à la une #jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-header{ border-color:#1164a0; }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-header .shortcode-title{ background-color:#1164a0; }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 div.shortcode-output .primary-bg,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 div.shortcode-output .primary-bg-a > a{ background-color:#1164a0; }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 div.shortcode-output .primary-color-font{ color:#1164a0 !important; }form#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2_login_form > p.login-submit > input[type='submit']{ background-color:#1164a0 !important; }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .meta-rating-nomeric{ background-color:#1164a0; }.display-rating-garde > #jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .module.media > .media-left > a:before,.display-rating-garde > #jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .module > .thumb-wrap:after{ background-color:rgba( 17, 100, 160, .9); }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .module.javo-module1 .media-body .meta-price,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .meta-wrap .meta-price{ background-color:#1164a0; }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .thumb-wrap:hover .javo-thb:after{ background-color:rgba( 17, 100, 160, .92); }#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output .page-numbers.loadmore:hover,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output ul.pagination > li > a:hover,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output ul.pagination > li.active > a,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output ul.pagination > li.active > a:hover,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output ul.pagination > li.active > a:focus,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output ul.pagination > li.active > span,#jvfrm_spot_scdd27764004ee1b05e892b0b83ea20e9c2 .shortcode-output ul.pagination > li.active [...]

Quoi de mieux que les paysages de la Côte d’Azur pour une lune de miel. C’est le choix qu’ont fait Christian Grey et Anastasia Steele pour la suite de leur histoire d’amour. Les prochains épisode du film « 50 nuances de Grey » poseront leurs caméras entre Menton etSaint-Jean-Cap-Ferrat, selon Nice-Matin. Le deuxième volet « 50 nuances plus sombres » et le troisième « 50 nuances plus claires » auront pour décors la Méditerranée et son ciel bleu azuréen. Pour adapter le roman de E.L. James, c’est le français Universal Pictures qui a été choisi. La Côte d’Azur puis Paris Les prises de vue débutent la semaine prochaine. En plus des acteurs et de l’équipe de tournage, une soixantaine de camions techniques envahiront le bord de mer. Le 18 juillet, l’équipe du film a rejoint  Paris pour des séquences tout aussi glamours et érotiques. Source: www.20minutes.fr

De plus en plus d’anciennes stars du tennis changent de sports pour devenir de très bons golfeurs   De plus en plus d’anciennes stars du tennis changent de sports pour devenir de très bons golfeurs.A la fin de sa carrière tennistique, Ivan Lendl, numéro 1 mondial, s’est adonné pleinement à sa passion : le golf. Quelques mois plus tard, son niveau était tel qu’il pouvait prendre part à des tournois professionnels. Le cas de Lendl est loin d’être unique : les tennismen, pros ou amateurs, sont en effet légions à manipuler les clubs avec talent. Rien qu’en Belgique, on dénombre de nombreux « single » (handicap en dessous de 10). Le meilleur des anciens est Christophe Rochus (1.1) ; son frère Olivier le suivant de très près. Mais les Monami et autres Malisse sont, eux aussi, particulièrement doués. « Le tennis et le golf présentent des similitudes » « Je pense, explique Dominique Monami, ex-Top 10 mondiale et single en golf, que le tennis et le golf présentent quelques similitudes. Ainsi, le swing ressemble un peu au coup droit. De même, nous avons l’habitude, comme les hockeyeurs, d’avoir un « outil » dans notre main. Qui plus est, en tennis comme en golf ou en hockey, il faut rester en contact visuel avec la balle. »Il faut aussi ajouter que les tennismen et tenniswomen, du moins quand ils ont joué les grands tournois, disputent régulièrement ces compétitions dans des sites qui proposent, outre le stade de tennis, quelques parcours très tentants. De plus, pendant un tournoi, il y a souvent quelques heures creuses à tuer, ce qui explique qu’il y a tant de tennismen qui deviennent de très bons golfeurs…   Source: mobile.lesoir.be

  Depuis 8 ans, ce restaurant attire une clientèle toujours plus nombreuse qui se régale de sa cuisine fusion. En plein cœur d’Antibes, ce semi gastronomique associe avec finesse des produits du terroir français et asiatiques. En 2016, le chef-propriétaire Julien Fiengo, maître restaurateur depuis trois ans, a totalement revu sa carte en intégrant des produits bio et sauvages. Mais toujours dans ce concept culinaire franco-asiatique. Et avec une équipe également renouvelée : Pascal Palacio, responsable de salle, en cuisine, Aurélie Palacio, aide cuisine, Leif Terrier, chef de partie. Pour le plaisir des papilles…        www.lacafetierefelee.com

A coup de jeux d’ombres, ils réinventent un jardin en lui offrant une perspective inédite. Entre mise en scène et amour du végétal, rencontre avec deux éclairagistes. Penser le jardin comme une scène de théâtre dont les acteurs seraient les propriétaires des lieux ou de simples visiteurs. Donner à ce lieu une vie nocturne, une dimension noctambule comme le sont les oiseaux de nuit. De ce spectacle inédit, Damien Durand et Joël Demazure tirent les ficelles.   Jardins sous la lune Pour mettre en valeur un jardin de nuit, il faut le connaître le jour. « La maison, le jardin, les propriétaires forment un tout dont nous allons nous inspirer pour bâtir des scènes adaptées à chaque lieu de vie », explique Damien. Chaque proposition est donc unique mais toujours liée à la lune, au soleil, au vent, à la pluie. Des faisceaux blancs et froids restituent ainsi les ombres portées lunaires tandis qu’un mélange de lumières colorées donne l’illusion du soleil couchant. Dans leur vision de l’éclairage, les luminaires sont cachés, leur rôle étant utilitaire. Comme au théâtre où le spectateur ne voit pas les câbles. L’esthétique de l’objet ne vient pas parasiter le regard car, souligne Joël, « l’important, c’est l’ampoule ». Mise en vie A chaque jardin correspond son ou ses scénarios lumineux, jusqu’à quatre par foyer, que l’on utilise au gré de ses envies à l’aide d’un boitier ou de son smartphone. Pour ces deux complices, tout est éclairable, même une pelouse nue, « nous partons d’une toile noire » : boulodrome en Corse, parc au Cap-Ferrat, golfs à Mougins. L’essentiel est d’aimer son jardin.   Artlight

La marque automobile de prestige et le golf partagent des valeurs similaires et des passionnés communs. D’où l’importance pour la concession Ferrari Cannes d’être régulièrement présent sur les greens… C’est l’avis de Kim Dulac, directeur administratif et financier du groupe Al Ghassan Motors France.   Pourquoi est-il important pour Ferrari Cannes d’associer son image au golf ? Nous organisons effectivement des événements marketing sur les golfs de la région azuréenne. Nous accueillons ainsi nos clients ce qui permet d’allier l’utile à l’agréable dans des lieux magnifiques, mais aussi de capter des clients prospects passionnés de golf. Il existe comme une reconnaissance entre les golfeurs et les clients Ferrari.   Quels sont les points communs entre Ferrari Cannes et le golf ? Le degré d’exigence est similaire. D’un point de vue technique, de recherche du perfectionnisme. Nos voitures et ce sport regroupent de nombreux paramètres qui tendent vers la perfection. L’image que véhicule le golf se retrouve aussi chez Ferrari : le respect du parcours et des autres golfeurs sur les greens, le respect de la voiture, de la conduite et des clients chez Ferrari. Il existe aussi un côté addictif très présent. Lorsque l’on goûte au golf, on ne le quitte plus. Lorsque l’on vit l’expérience Ferrari une fois, on devient un passionné. Bien que ce soit deux domaines élitistes, ils demandent aussi beaucoup de personnalité et d’investissements personnels dans la compétition comme dans une pratique de plaisir. J’ai le sentiment enfin qu’il existe une famille des golfeurs comme il y a une famille Ferrari, avec ses codes, ses valeurs, ses façons d’être…   Vous êtes vous-même golfeur passionné. Qu’est-ce qui vous plait dans ce sport ? J’ai commencé, il y a 25 ans, à 14 ans et j’ai ainsi pu acquérir de bonnes bases techniques, même si j’ai arrêté de nombreuses années. J’ai repris il y a 8 ans et je joue dès que je peux, même si je n’ai pas beaucoup de temps. Comme j’aime vraiment la compétition, je joue essentiellement lors de tournois. Pour moi, le golf, c’est la possibilité de pouvoir s’évader et de ne penser à rien d’autre qu’à ce que l’on fait. La concentration est obligatoire étant donné les difficultés techniques de ce sport. Pour moi, seul le surf des mers est aussi difficile techniquement. Il nécessite de la constance sur les 18 trous et de l’endurance. Ferrari Cannes

La Côte d’Azur est la 1ère destination touristique française après Paris avec 11 millions de visiteurs par an. On y vient bien sûr pour le farniente, mais aussi et surtout pour les multiples événements culturels et loisirs qui y sont proposés…Cette région est avant tout un grand espace culturel. Si elle est reconnue comme une place privilégiée du cinéma, la Côte d’Azur met également à l’honneur de nombreuses autres activités culturelles.   Patrimoine culturel d’hier… Elle est par exemple le deuxième espace muséal après Paris. Monuments, musées et fondations, galeries d’art, expositions temporaires ou encore manifestations traditionnelles attirent chaque année des millions de visiteurs. Sans parler des monuments patrimoniaux naturels ou bâtis, monastères, ou villages, historiques classés… … Et d’aujourd’hui La culture azuréenne, c’est également une multitude de spectacles, festivals, salons en tous genres tout au long de l’année : théatre, cirque, humour, musiques, opéra. Elle accueille entre autre deux des plus anciens et illustres festivals de jazz de France, Nice et Antibes où jazzmen internationaux de légende et de la nouvelle scène aiment venir s’y produire. Cap sur les loisirs Avec son espace naturel diversifié, mer, montagne et nature, et son ensoleillement inégalé, plus de 300 jours par an, l’espace azuréen fait également le bonheur pour tous les fans de sports et de loisirs. Elle est la 1ère destination croisières et yachting en Europe, la 1ère destination jeux en France. Elle compte aussi 10 parcs de loisirs, 200 plages sous concession, 14 centres de thalassothérapie et spas, plus de 5200 restaurants dont près de de 50 étoilés.      

Lieu de villégiature prisé d’une clientèle aisée, la Côte d’Azur, présentée comme « la deuxième grande zone de chalandise après Paris », est une vitrine pour les grands noms du luxe. Revue de détail Imaginez Cannes sans la Croisette, c’est imaginer Paris sans les Champs-Elysées. Impensable. C’est la raison pour laquelle, depuis plus de dix ans, les marques les plus prestigieuses y ont ouvert leur boutique. Quelques 80 griffes de luxe sont ainsi représentées, plus que sur l’avenue Montaigne à Paris : haute-couture et prêt-à-porter avec Chanel, Yves Saint-Laurent, Dior mais aussi maroquinerie avec Vuitton, Hermès, Gucci, joaillerie et horlogerie avec Cartier, Chopard, Fred et Rolex… De grandes maisons toutes situées dans le Carré d’or de Cannes dont la Croisette, sur plus de 3 km !   De concepts innovants en lieux éphémères En plus des « vraies » boutiques, les marques de luxe optent depuis quelques années pour des espaces éphémères destinés à une clientèle estivale. C’est le cas à Cannes où Chanel a créé un pop-up store avec plusieurs bars (maquillage, ongles, sacs) et espaces dédiés mais aussi à Saint-Tropez où, dans le sillage de LVMH qui y possède plusieurs boutiques, les marques s’installent depuis plusieurs saisons. Dans un contexte de vacances, les marques offrent ainsi une image plus légère et décontractée, adoptant, elles-aussi, la « villégiature attitude » tout en restant haut-de-gamme : dans ces boutiques d’un été sont présentées les collections Croisière des maisons mais aussi accessoires et maquillage… parfois aux couleurs azuréennes tel le vernis Saint-Tropez signé Dior. Dans le célèbre port, Chanel occupe la villa Mistralée tandis que Dior se pose quelques mois à l’Ambassade du tourisme. La marque de prêt-à-porter de luxe Chloé et l’horloger suisse TAG Heuer ouvrent également leur pop-up store cet été. Balade shopping à Monaco Tandis que Monte-Carlo est en pleine rénovation, la principauté mise sur le shopping de haut luxe pour dynamiser la destination. Une Promenade Monte-Carlo shopping a ainsi vu le jour, réunissant une quarantaine de boutiques près de la place du Casino. A l’instar d’un sentier de randonnée, c’est une balade shopping entre quelques rues prestigieuses qui est proposée. Des pavillons baptisés Monte-Carlo ont également été installés dans les jardins des Boulingrins : dotés d’une surface totale de 2 500 m2, ils peuvent accueillir une vingtaine de boutiques. On le voit, le shopping azuréen a encore de beaux jours devant lui.